Plus loin à la ronde

Même si Grimentz est magique, il peut faire du bien parfois de sortir du Val d’Anniviers pour aller voir d’autres sites. Voici quelques superbes excursions. Bien entendu la liste est loin d’être exhaustive. Fort loin même…

I.  En remontant le Rhône…

 

1. Leukerbad et la Gemmi

Leukerbad est un endroit fantastique, cerné d’un impressiont cirque de rochers verticaux. ses bains thermaux sont à eux seuls une raison suffisante pour y aller…

Une montée vertigineuse en téléphérique (chaque 30 minutes) nous amène au col de la Gemmi qui relie Leukerbad à Adelboden et Kandersteg.

Au sommet, on a le choix entre plusieurs itinéraires. Les 2 ballades principales faciles sont:

1.  Le tour du Daubensee (2h30), avec retour possible par un petit téléphérique qui relie le lac au col de la Gemmi.

2.  Montée à la Lämmerenhütte (2h) en parcourant la plaine de Lämmerenboden qui conduit au Lämmerensee. De la cabane on peut atteindre la langue du glacier du Wildsturbel en 30 minutes.

La descente du col de la Gemmi vers Leukerbad est tout simplement impressionante et surtout à ne pas manquer. Le chemin est large et facile malgré l’à pic.

www.gemmi.ch

www.laemmerenhuette.ch

 

 2. Le Turtmanntal

Sauvage et secrète, la vallée de Turtmann s’étend sur une dizaine de km depuis Turtmann (680 m) jusqu’au glacier de Turtmann (3000 m). Le dénivelé y est donc très rapide. Les villages principaux sont Ergisch, Unterems et Oberems.

La montée en téléphérique depuis Turmann jusqu’à Oberems est fantastique, et un minibus peut ensuite nous emmener jusqu’à Gruben. (Horaires: 08h10 / 10h10 / 13h  /  Tél: 027 / 932 15 50). On peut cependant aussi y accéder en voiture.

De nombreuses randonnées sont possible dans la vallée.

www.oberems.ch

 

Cabane de Turtmann   (2519 m)

www.turtmannhuette.ch    Tél:  027 / 932 14 55

Construite en 1928, elle a été rénovée en 1978 et 2000. Elle offre actuellement 74 places.

Située au fond du Val de Turtmann, on l’atteint facilement depuis Gruben (2h30 pour un dénivellé de 630m). On passe par un lac artificiel dû à un barrage édifié sur la Turtmänna.

Située au pied des glaciers de Turtmann et du Brunegghorn, son attrait vient cependant surtout de la proximité du Barrhorn, culminant à 3610m et réputé pour êter le plus haut sommet alpin accesible aux randonneurs sans équipement spécifique de haute montagne.

 

 3. Le Lötschental

Situé entre les alpes bernoises et les alpes valaisanes, le Lötschental est une vallée encaissée, restée longtemps isolée, dont l’accès a été facilitée par la construction assez récente de plusieurs tunels routiers. On y accède depuis la vallée du Rhône par Gampel, ou par le tunnel ferroviaire du Lötschberg dont la gare se trouve à Goppenstein.

On y trouve de nombreux itinéraires de randonnées, dont plusieurs à flanc de coteau qui offrent une belle vue sur la vallée.

Le seul télécabine se trouve à Wiler et monte sur le versant nord de la vallée à Lauchernalp. De là on peut descendre à pied, bien sûr mais aussi en VTT ou en trotinette (location à la station inférieure du télécabine).

Tout au fond de la vallée la route se termine à Fafleralp. On peut laisser la voiture sur le parking (payant) et poursuivre à pied la montée dans la vallée vers le glacier d’Anen et la Anenhütte.

Depuis Fafleralp, on peut aussi suivre le chemin des crêtes qui monte à la Lachernalp.

A l’époque du carnaval (à partir du 3 février de chaque année) surgissent chaque après-midi entre Blatten et Ferden une centaine de Tschäggätäs, monstres vêtus de peaux de bêtes et portant d’immenses masques de bois noircis. Elles agitent des cloches pour, selon la tradition, faire peur aux jeunes filles. Elles défilent en cortège à Wiler le samedi du carnaval.

www.loetschental.ch

 

 4. Zermatt

Ici le Cervin est évidemment omniprésent et sert de  toile de fonds à de très nombreuses ballades.

 

Le Gornergrat:

Montée en train à crémaillère: Vue époustouflante sur le massif du Mont Rose et la pointe Dufour, plus haut sommet de Suisse, qui culmine à 4634 m. on peut redescendre à pieds sur Zermatt (plusieurs itinéraires plus ou moins long…)

 

Cabane de Schoenbiel   (2694 m)

80 places.   Tél:  027 / 967 13 54

www.schoenbielhuette.ch

Située au pied de la face Nord du Cervin, au fond de la vallée de Zmutt, avec le Stockjigletscher et le Tiefmattengletscher qui conduisent le regard en direction de la Dent d’Hérens, la cabane de Schönbiel jouit d’une situation géographique exceptionnelle.

Le chemin pédestre principal vient de Zermatt (4h) et il y a plusieurs itinéraires possibles. Le plus facile est de monter en télécabine (Furri) jusqu’au Schwarzsee, puis la balade est aisée (2h30) jusqu’à la cabane.

L’accès par le Val d’Anniviers se fait au départ de la cabane du Grand Mountet et passe par le Col de Durand avec traversée sur les glaciers.

 

 5. Saas Fee

Un impressionnant cirque de montagnes… le village est sympa et il y a une quantité infinies de randos possibles…

L’incontournable: une montée en télécabine au restaurant tournant de l’Allalinhorn.

 

6. Saas Grund

Cabane de Weissmies   (2726 m)

135 places.  Tél: 027 / 957 25 54     www.sac-saas.ch

Accès par le télécabine qui monte à Hohsaas (3100 m). on atteint la cabane en descente en 45 minutes.

La cabane est entourée de 18 sommets dépassant 4000 m !

Sur le chemin de la descente vers Saas Grund  (2h30) on passe par Kreuzboden qui abrite une place de jeux, un toboggan, une tour d’escalade et un mini-zoo.

 

7. L’Eggishorn et le Glacier d’Aletsch

Montée depuis Fiesch en téléphérique sur l’Eggishorn (2926 m) en 20 minutes, d’où l’on découvre un fantastique panorama sur le plus grand glacier d’Europe (23 km). C’est le seul point de vue d’où l’on peut voir le Glacier d’Aletsch sur toute sa longueur.

De nombreuses randonnées sont proposées.

www.eggishorn.ch

 

8. Le Binntal

Le Binntal est situé au fond de la vallée de Conches. Il est mondialement connue pour sa richesse en minéraux (192 sortes différentes recensées à ce jour), mais aussi pour ses légendes grouillant de revenants plus ou moins sympathiques… Ses 3 communes (Binn, Ernen et Grengiols) sont aménagées en Parc paysager depuis 2002.

Hormis la Binntalhuette, une autre curiosité de la vallée est la mine de minéraux de Lengenbach.

 

Cabane de Binntal   (2265 m)

2 dortoirs / 50places.  Tél: 027 / 971 47 97

www.cas-delemont.ch

On atteint la cabane en 4h depuis Binn, en 3h depuis Fäld. La descente prend environ 30 minutes de moins.

 

 

II.  En descendant le Rhône…

 

1. Le Vallon de Réchy

Le Vallon de Réchy est une petite vallée assez sauvage, parallèle au Val d’Anniviers, qui débouche dans la vallée du Rhône au niveau du village de Réchy (524 m).

Il se divise en 3 parties:

  • le Bas-Vallon qui monte graduellement au milieu des forêts jusqu’à une impressionnante barrière rocheuse (2000 m).
  • le Vallon-moyen qui débute par le vaste plateau de l’Ar du Tsan (2200 m) et continue par des prairies alpines en terrasses.
  • le Haut-Vallon et le Lac Louché (2567 m) au milieu d’une nature dépouillée.

Le chemin continue plus haut pour atteindre la cabane ds becs de Bossons (3140 m).

On peut aussi atteindre le vallon à la Lé par Vercorin et le chemin du bisse de Vercorin, ou directement à l’Ar du Tsan par le chemin qui part du sommet du télécabine Vercorin Crêt-du-Midi (2336 m).

www.vallonderechy.ch

 

 2. Le Val d’Hérens

Pyramides d’Euseigne.

Val d’Hérens: Evolène, la Forclaz, Arolla.

Val d’Hérémence avec au fond le barrage de la Grande Dixence, qui avec ses 285 m est le plus haut barrage-poids du monde et forme le lac de Dix. Sa production électrique représente le cinquième de l’énergie d’accumulation de Suisse et peut alimenter 400 000 ménages.

 

 3. Le Val d’Entremont et le Grand St-Bernard

 4. Le lac d’Emosson

 5. Le Val de Bagnes et le lac de Mauvoisin

 6. Le Val Ferret

 7. Champex

 

 8. Les bisses du Valais central

C’est la région qui compte la plus grande concentration de bisses intéressants.

 

Le Bisse d’Ayent:   Tseuzier – Mayens d’Arbaz   (11,5 km / 3h)

Construit en 1442, il est issu de la Lienne, arrose les vignobles d’Ayent et Grimisuat pour terminer sa course dans l’étang de Revouire.

 

Le Bisse de Sion:    Tseuzier – Mayens d’Arbaz   (15 km / 4h)

Construit entre 1901 et 1903 il amène l’eau de la Lienne à la Sionne pour alimenter les bisses de Lentine et de Mont d’Orge. Depuis sa prise d’eau située à proximité des spectaculaires sources de la Lienne, il traversele torrent de LOurantze sur un aqueduc de bois, longe le lac de Tzeusier puis franchit divers petis tunnels pour ensuite suivre un canal taillé à même la roche au dessus d’un abîme de 200 m.

 

Le Bisse du Torrent Neuf:    Mayens d’Arbaz – Chandolin (Savièse)   (10 km / 3h)

Ouvert du 1e mai au 1e novembre. Accès par Savièse, puis Binii.

Construit entre 1430 et 1448, il est resté en activité jusqu’en 1934, mais un tunel creusé dans le Prabé l’a ensuite remplacé. Une association et la commune de Savièse ont réhabilité la portion entre Prafirmin et la chapelle St-Catherine en 2005, en construisant notament un impressionnant pont suspendu qui permet de découvrir le trajet époustouflant du bisse d’origine. C’est le bisse le plus impressionnant du Valais.

 

Le Bisse de Clavaux:   Icogne – Sion   (13,5 km / 3h15)

Construit en 1453, il prend son eau dans la Lienne, arrose les vignobles d’Ayent, Grimisuat et Sion, et termine sa course dans la Sionne. Son parcours permet une belle vue sur Sion et la vallée du Rhône.

 

Le Bisse de la Tsandra:   La Tsandra – Aven   (12 km / 3h)

Construit vers 1400, il est issu de la Morge et irrigue les vignobles de Conthey.  Le bisse est enterré depuis 1991, mais le chemin pédestre qui le parcourt est agrémenté de 24 panneaux expliquant le fonctionnement de l’ancien bisse.

Accès à la Tsandra par la route du Sanetsch, et à Aven par la route de Derborance.

www.contheyregion.ch